Françoise Zannier - Docteur en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur - Paris 12 - Gare de Lyon - Té l. 09 81 62 89 40 - contact@psychologue--paris.fr

Follow psy_paris on Twitter   FaceBook Add to Google  Suivez le fil RSS ->Actualités du Coaching et de la Psychothérapie

aller à l'Accueil de psychologue--paris.fr

La PNL en question

et autres pseudo ou pata-théories

"Avoir l'esprit critique, c'est être capable de s'interroger avec exigence et rationalité
sur la réalité ou la probabilité de faits et de relations prétendus, puis sur leurs interprétations"(*)


Accueil psychologue--paris.fr -> Actualités du Coaching et de la Psychothérapie -> La PNL en question

La PNL (Programmation Neuro-linguistique) emprunte manifestement la plupart de ses concepts et méthodes aux grandes écoles traditionnelles, comme beaucoup d'autres écoles ou approches dites "new-age" et autres pseudo-théories à vocation commerciale fleurissant sur le web et constituant autant de mésusages de la Psychologie.

Dans le cas de la PNL, les concepts et méthodes sont utilisés tels quels ou reformulés dans un langage "PNListe"  se voulant résolument "high-tech".
Le résultat est assez surprenant car quoi de plus scientifique en apparence en effet, qu'une discipline dont le nom réunit des termes à la fois high-tech (programmation), médicaux (neuro) et sémantiques (linguistique)...?

L'expression "Programmation Neuro-linguistique" projette ainsi d'emblée les amateurs de psychologie dans un monde futuriste où le scientisme (science fiction ?) n'a d'égal que la vacuité de propos ayant pour la plupart un goût de déjà vu, déjà lu, déjà connu, ailleurs dans d'autres œuvres et dans d'autres termes, mais tellement similaires qu'il n'y a aucune découverte ni aucune nouveauté authentique comme on pourrait s'y attendre au départ en lisant la "formule magique" qui les désigne.

Par exemple, les "ancres" abondamment décrites et utilisées par les pnlistes ressemblent à s'y méprendre aux "schémas mentaux" des cognitivistes, de même que la "programmation" en question rappelle fortement les théories cognitivo-comportementalistes classiques du conditionnement et des croyances.

Autre exemple, le "re-imprinting" pnliste  présente une analogie évidente avec la théorie psychanalytique de la trace d'une part, et d'autre part avec le (re)setting décrit par les psychanalystes pour qualifier un processus bien connu dans la cure et les PIP (Psychothérapies d'Inspiration Psychanalytique).

On peut rapprocher également cette notion de la restructuration cognitive dans laquelle des changements de croyances, de raisonnements et de pensées générent les changements émotionnels et comportementaux recherchés.

La plupart des techniques pnlistes, comme beaucoup d'autres techniques d'écoles dites new-age,  soulèvent ainsi le problème des reformulations et du plagiat, autrement dit des contrefaçons infinies dont font l'objet de nombreuses œuvres originales... toutes choses constituant de véritables impostures intellectuelles.

En effet les droits d'auteurs sont facilement détournables par les moyens évoqués, et il faut être profane ou novice pour ne pas déceler les similitudes et analogies dont nous parlons ici.
C'est pourquoi il serait souhaitable que les autorités s'occupent sérieusement de ce genre de problème.
La PNL a beau figurer dans la liste des organisations à risque sectaire (voir le document référencé plus bas), il faudrait légiférer sur ces pratiques autrement plus et mieux que ce n'est le cas jusqu'ici, ceci pour des raisons évidentes de protection des droits d'auteurs, des professionnels dûment formés, et enfin du public.

Tout cela étant, le problème posé par les pseudo-théories psychologiques se complexifie encore un peu plus avec l'utilisation d'autres artifices non moins répréhensibles.

Dans le cas de la PNL, on constate en effet que tout repose principalement sur l'effet de séduction évoqué, c'est-à-dire sur un fantasme laissant croire en une science nouvelle englobant les dimensions existentielles dans leur totalité, mais encore une discipline "ultramoderne et révolutionnaire" apportant toutes les réponses et bien sûr les meilleures dans le domaine en question, imaginairement tout au moins.

Comme dans toute science-fiction, ce sont bien les fantasmes de toute puissance et de maîtrise totale de tout un chacun qui sont convoqués, comme s'ils pouvaient être satisfaits par les seules vertus de la PNL et de ses "recettes".

Les pseudo-théories ont également toutes en commun de présupposer naïvement que tout problème a une solution et que les humains n'ont que de bonnes intentions.

C'est pourquoi elles se présentent toujours plus ou moins comme des livres de recettes toutes prêtes qu'il suffirait soi-disant d'appliquer, toutes les causes des problèmes étant par ailleurs toujours internes aux individus concernés, selon la PNL et autres pata-théories.

Autrement dit, pour résumer l'essence de la mystification, tout se passe toujours comme si "si vous rencontrez des problèmes, c'est parce qu'il y a quelque chose que vous n'avez pas compris et que la pseudo-théorie va vous expliquer". En réalité, cette pseudo-théorie est amputée intentionnellement ou non des informations essentielles que vous auriez besoin de connaître pour bien comprendre les tenants et les aboutissants des dits problèmes, sans quoi elle retiendrait pas très efficacement votre attention.

Ce fantasme de Toute-Puissance de la PNL relayé par d'énormes moyens publicitaires fait ainsi "mouche à tout coup" dans l'esprit des publics profanes ou peu informés, tout ceci à leurs risques et périls en matière de désillusions et surtout à leurs frais car la fiction en question a un coût énorme (financier mais aussi intellectuel et éthique) de nos jours où le mythe de l'argent-roi prévaut trop souvent sur toute autre considération, libéralisme économique oblige.

Un drame de la condition humaine est bien que dès qu'il y a des enjeux financiers importants dans n'importe quel domaine, une foultitude de personnes sont prêtes à dire et à faire un peu n'importe quoi pour tirer leur épingle du jeu (c'est-à-dire vulgairement pour "s'en mettre plein les poches"), tout cela en jurant leurs grands dieux que c'est pour la bonne cause ou pour votre bien.

En l'occurrence, la vaste panoplie d'outils dits pnlistes complétée par l'extravagante brièveté de nombreuses formations en PNL, a favorisé sa commercialisation massive dans le monde du travail et de l'entreprise qui est sa cible préférentielle, mais aussi de plus en plus auprès des particuliers, auxquels les formateurs en PNL proposent des formations pour devenir des professionnels de la PNL (coachs, psychothérapeutes, etc,...)

Autant dire que les tenants de la PNL ont trouvé un filon en or dans cette période difficile où un grand nombre de personnes sont attirées par des formations aussi alléchantes que coûteuses et incertaines, dès lors que le marché est saturé du fait d'une offre pléthorique sans rapport avec une demande qui accuse elle une forte tendance à la baisse, crise oblige.

Quoi qu'il en soit, l'hypothèse ici est celle d'une manipulation intrinsèque dans la construction de la PNL comme dans son "commerce", où l'objectif principal n'est manifestement pas d'être en phase avec les besoins réels des clients mais de vendre des produits (livres, formations, etc...), quitte à transgresser les règles éthiques élémentaires qui voudraient qu'en science, on ne propose jamais que des "produits" authentiquement nouveaux ou tout au moins originaux, et non de simples contrefaçons, mais encore des produits authentiquement scientifiques (ie répondant aux exigences des démarches scientifiques) et non pas des savoirs de pacotille.

En d'autres termes, une question essentielle est de savoir si la fin commerciale que les formateurs en PNL admettent (voir le texte en référence) justifie les moyens en question, ceux-ci paraissant illégitimes à beaucoup d'égards, comme on va encore le voir dans les lignes qui suivent.

Force est de constater qu'entre les formations pour tous et les formations professionnelles courtes de coachs et psychothérapeutes pnlistes, la dite "PNL" s'est construit un pont d'or que rien ni personne ne paraît pouvoir limiter, en dehors de réglementations plus strictes concernant le marché en question, que personne pour autant ne semble avoir la capacité ni la volonté politique de mettre en œuvre.

Car il faut bien appeler un chat un chat et oser dire que la santé psychologique, donc la santé "tout court", est devenue via les pnlistes et de nombreux coachs et psychothérapeutes auto-proclamés, une entreprise commerciale à très grande échelle dans laquelle tous les coups sont permis comme on s'en rend compte dans ces lignes.

La PNL ne présente notamment rien de spécifique ou d'original par rapport aux grandes théories traditionnelles, qui justifie les appellations "pompeuses", "ultra-scientifiques" et novatrices en apparence, dont elle se pare (PNL, maître-praticien, etc...), le tout s'accompagnant d'une pointe d'ésotérisme afin d'exciter encore un peu plus la curiosité des amateurs et leurs velléités de maîtrise...
 
L'effet "poudre aux yeux" et "tape-à-l'œil" de cette école omniprésente sur le marché du bien-être est en réalité indécent, sachant qu'elle ne propose rien de moins entre autres "tours de passe-passe" que de franchir allègrement le fossé existant entre sciences naturelles et physiques (d'où le préfixe "neuro") et sciences psychologiques, elles-mêmes réduites à une approche linguistique (d'où le suffixe "linguistique").

"Ben ! il suffisait d'y penser diront certains", à quoi d'autres répondront  "de quoi s'agit-il et où en sommes-nous ?", sans que tout cela change bien entendu quoi que ce soit à la donne en question. Les pnlistes convaincus et fiers de leur "discipline" en particulier, continueront à ne pas se poser de questions et n'auront rien à faire des présents arguments.

A défaut par conséquent d'être compris dans le bon sens par les intéressés, c'est vers leurs clients qu'on peut se tourner pour leur adresser une formule parfaitement congruente avec la PNL : "Bienvenue au club des marchands de bonheur !...".  En pleine crise économique majeure assortie de restrictions budgétaires drastiques et corolairement de fortes tensions sociales à tous les niveaux des organisations, ça fait tache tout de même, mais oublions cela un instant pour continuer à rêver coûte que coûte.

Nous ne quitterons pas les lecteurs sans dire quelques mots concernant le texte intitulé Lettre ouverte des Formateurs en Programmation Neuro-Linguistique, car en effet ce texte de défense de la PNL appelle plusieurs remarques.

Tout d'abord il paraît fort douteux que l'ambition de la PNL ait été au départ de "développer un langage de description qui permettrait de décrire la structure des approches psychothérapeutiques existantes", comme l'affirment les auteurs de ce texte.

En effet, cet objectif présuppose une structure commune aux théories psychothérapeutiques, alors que c'est précisément ce qu'il conviendrait de démontrer (cqfd).

Nous sommes ainsi devant une pétition de principe et non devant une démarche scientifique digne de ce nom.

Ensuite, s'il s'était agi réellement de développer un langage descriptif d'une structure commune, on ne voit pas pourquoi ni comment ce langage aurait pu comme c'est le cas de la PNL devenir in fine un langage psychothérapeutique à part entière entre autres choses, comme l'ont revendiqué ensuite les pnlistes.

Comment croire en effet que les pnlistes se sont trompés d'objectif au point que croyant développer un langage descriptif d'une structure commune à plusieurs théories (sic), ils auraient fini par s'apercevoir qu'il s'agissait d'une "nouvelle" théorie ou école ?

La vérité est plutôt que "ce langage descriptif d'une structure commune" est en fait un travail d'emprunts et de reformulations systématiques, donc de plagiat des principaux concepts et notions contenus dans les théories référentes de la PNL.

Par ailleurs enfin, il faut savoir que l'étude comparative des théories psychothérapeutiques a commencé à être développée aux Etats Unis dans les années 1930, donc bien avant l'apparition de la PNL, par le mouvement dit de l'intégration en psychothérapie.

Or ce mouvement qui a connu un important développement aux Etats Unis, n'a jamais dégagé la moindre "structure commune aux théories", ceci pour la bonne raison que les oppositions et contradictions entre les théories étant ce qu'elles sont, une telle entité ne saurait être dégagée ou construite.
Il s'est donc bien gardé de décrire une structure commune inexistante, et de créer finalement une soi-disant nouvelle discipline qui subsume ses théories référentes via une telle structure. 
Plus honnêtement et rationnellement, il s'est contenté d'étudier les points communs et les différences (approche des facteurs communs) entre les théories, de mettre au travail synergiquement les éléments ou techniques pouvant l'être, etc... tout ceci sans dénaturer les théories référentes et se les approprier pour ainsi dire, en les reformulant.
Enfin il s'est constitué en une association nommée SEPI (Society for the Exploration of Psychotherapy Integration) et regroupant de nombreux adhérents.

On voit bien ici que l'argument de "développer un langage de description de la structure des approches psychothérapeutiques" ne tient pas, compte tenu des très nombreuses études d'autres psychologues et psychanalystes produites au sein de la SEPI et de l'APA (l'American Psychological Association) notamment.
Autrement dit si ce genre de structure existait, cela se saurait nécessairement depuis longtemps, et il serait reconnu comme tel, bien au delà de la dite PNL.

En d'autres termes, le principal reproche qu'on peut faire à la PNL, c'est qu'il ne suffit pas d'inventer des formules et des concepts, pour que ces formules et concepts correspondent à une nouvelle connaissance authentique et présentent un réel intérêt.

De même, il ne suffit pas d'affirmer que des théories ont une structure commune pour que ce soit le cas, tout en s'auto-dispensant des démarches de vérification et de démonstration nécessaires et en se contentant de reformuler des concepts existants aux fins de créer une nouvelle école sans aucune base scientifique sérieuse.

En effet, dans le contexte évoqué, comment imaginer que les Pnlistes aient pu croire possible de trouver, en toute indépendance et méconnaissance des travaux scientifiques existants, une structure commune aux théories psychologiques descriptible dans le langage nouveau qu'elle se serait donné pour mission de développer ?

Bref, tout porte à croire que nous avons bel et bien affaire à une mystification.

De même, quand les formateurs signataires du texte en question disent que "sa nouveauté (de la PNL, ndlr) vient toutefois de son orientation vers la solution", il apparait à nouveau que cela est faux car les thérapies centrées sur la solution sont en réalité issues des théories systémiques de Palo Alto.

Plus exactement, les thérapies orientées vers les solutions s'inspirent des travaux de Milton Erickson et de Gregory Bateson en particulier. Au début des années 80, Steve De Shazer qui est l'auteur principal de cette approche, s'est dissocié de l'école de Palo Alto qui était selon lui trop centrée sur la résolution du problème du patient.

Rien à voir ici encore donc avec une prétendue nouveauté ou originalité de la PNL.

Pour finir, je sais qu'on me reproche de dire publiquement ce que beaucoup savent sans oser ou vouloir le dire, et notamment de "manquer de nuances", alors que je ne suis ni la seule ni la première qui critique fermement la PNL (voir références).
... il est d'ailleurs cocasse de se savoir accusée de manquer de nuances par des gens qui ne font vraiment pas dans les nuances au niveau de leurs prétentions théoriques grandioses et dépourvues de scrupules, comme on l'aura compris dans les lignes précédentes.

Cela étant, je veux rappeler aussi que l'avancée des sciences et des savoirs est tributaire non pas de consensus mous ou d'omertas calculées et bien huilées pour protéger son pré carré et sa petite personne.
Elle dépend au contraire des débats nécessaires et de la confrontation des systèmes de pensée qu'il ne s'agit pas d'accepter tels quels sans les évaluer, ceci supposant d'avoir des connaissances suffisamment étendues pour pouvoir le faire, au demeurant, et aussi d'en prendre le temps.


Françoise Zannier, Docteur en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur



Références :


- Le Guide "Santé et Dérives sectaires" - Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires - Miviludes 10.04.2012 -
NB ) Ce guide classe clairement la PNL parmi les dérives thérapeutiques de type sectaire (page 25)

- Le marché du Psychospirituel, par Françoise Zannier, Docteur en psychologie, Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur, membre de la SEPI (Society for the Exploration of Psychotherapy Integration)
- La programmation neuro-linguistique (PNL) ou l'art de manipuler ses semblables, par Christian Balicco, Docteur en psychologie, Consultant en Ressources humaines, membre de l'A.P.A (American Psychological Association)
- La programmation neuro-linguistique (PNL),- Extraits du rapport 2001 de la MILS (Mission interministérielle de lutte contre les sectes) du 22 janvier 2002), quelques exemples du risque sectaire en psychothérapie.
- La programmation neuro-linguistique (PNL), pour en finir avec la pata psychologie, Charlatans.Info
- Esprit Critique - Reconnaître les artifices de l'imposture
- Lettre ouverte des Formateurs en Programmation Neuro-Linguistique

Plan du site Psychologue--Paris.fr


Recommandez sur G+ ! ->
Accueil psychologue--paris.frCoaching et PsychothérapieTexteslocalisation et Accès au Cabinet
Questions fréquentes sur les psys et la psyPsychologue Clinicien : Quid ?Localiser le Cabinet
Les Services pour Professionnels et ParticuliersConceptions et Méthode intégrative en PsychologieL'activité du Psychologue Clinicienpour Paris 1er Arrdt (75001)
Informations professionnellesChamps d'applications de la Psychologie IntégrativeLa Formation des psychothérapeutes cognitivistespour Paris 2e Arrdt (75002)
CoachingSites et BibliographieEclectisme et Intégration en Psychothérapiepour Paris 3e Arrdt (75003)
Développement personnelEnquête sur les Traitements PsyPsychothérapie et Psychothérapeutepour Paris 4e Arrdt (75004)
PsychothérapieNuméros Utiles et d'UrgenceLe Renouveau Phénoménologique en Psychiatriepour Paris 5e Arrdt (75005)
Prévention des risques professionnelsCode de DéontologieRetour vers le phénotype - Les gènes existent-ils ?pour Paris 6e Arrdt (75006)
SupervisionRésumé de Thèsepour Paris 7e Arrdt (75007)
Affirmation de soiActualités Coaching et PsychothérapieRésumé Présentation de Thèsepour Paris 8e Arrdt (75008)
Consultations en ligneLe FilExtrait de Thèsepour Paris 9e Arrdt (75009)
Questions/Réponses en ligneFormation Professionnelle et Droit de SavoirThèse sur la Psychothérapie Integrativepour Paris 10e Arrdt (75010)
Formulaire en LigneLa Formation des PsychothérapeutesConsidérations sur la guerre et sur la mort - Freudpour Paris 11e Arrdt (75011)
CV expressMéthodes Quantitatives en PsychothérapieVaincre l'Anorexie et d'autres TApour Paris 12e Arrdt (75012)
La Psychologie entre Raisons et PassionsMentions Légalespour Paris 13e Arrdt (75013)
Référencement et LiensAutisme et PsychanalyseRemarques sur le Rapport INSERM 2004pour Paris 14e Arrdt (75014)
liens 1Le Marché du PsychospirituelInformations sur le DIFpour Paris 15e Arrdt (75015)
liens 2PNL et autres pata-théoriesCadre réglementaire des risques professionnelspour Paris 16e Arrdt (75016)
Le Neuro-Coaching : nouvelle science ou imposture ?Autisme et autres TED : Etat des Connaissancespour Paris 17e Arrdt (75017)
Sectes : où commencent et où s'arrêtent-elles ?Décret sur le titre de Psychothérapeutepour Paris 18e Arrdt (75018)
Psychologie positive : une nouvelle idéologieGuide Santé et Dérives sectaires - Miviludespour Paris 19e Arrdt (75019)
Réflexion sur le ManagementAction on climate changepour Paris 20e Arrdt (75020)
Le Bonheur existe-t-il ?Lettre au Président
La conscience aux confins du matériel et du spirituelLa PNL selon ses formateurs
Du Scientisme en Psychologie et PsychanalyseLe Neuro-Coaching
Eloge de la confrontation
 Médiation : La grande illusion  

Psychologue Paris sur Google Maps


Psychologue Paris - Françoise Zannier - Dr en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur - 12 rue d'Aligre Paris - 75012 -
Tél. 09 81 62 89 40 - Fax 09 81 70 15 20 -
Copyright (c) 2012 - Tous droits réservés.


TAG CLOUD

Psychologue paris - Université Paris 8
Coach Paris -Psychothérapeute Paris
Psychologue en ligne - Psychothérapeute en ligne - Coach en ligne
Coaching personnel - Coaching professionnel
Problématiques Personnelles et Professionnelles - Projets de Vie
Développement Personnel et de Potentiel
Affirmation de soi - Organisation - Training
Questions Réponses - Supervision intégrative
soutien psychologique -
Psychothérapies -
toutes pathologies
Prévention des risques professionnels -
Psychopathologie du travail vs Bien-être au travail
Docteur en Psychologie
Plan de quartier Paris 12e

Numéros utiles et d'urgence