Françoise Zannier - Docteur en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur - Paris 12 - Gare de Lyon - Tél. 09 81 62 89 40 - contact@psychologue--paris.fr

Follow psy_paris on Twitter FaceBook Add to Google Suivez le fil RSS -> Actualités du Coaching et de la Psychothérapie

aller à l'Accueil de psychologue--paris.fr

Psychologue--Paris.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement proposé à l'achat.

Le Bonheur existe-t-il ?

Ou pourquoi ne pas donner de leçons à autrui
au nom de nos propres aveuglements

"Avec des aveugles, nul ne peut discuter des couleurs. Mais il y a pire que la cécité : c'est l'aveuglement, qui croit qu'il voit
- et qu'il voit de la seule façon possible - quand c'est pourtant cette croyance où il est qui lui bouche toute vue." Martin Heidegger



Accueil psychologue--paris.fr -> Actualités du Coaching et de la Psychothérapie -> Le Bonheur existe-t-il ?

La prolifération de théories concernant le bonheur soulève plus de questions qu'elle n'apporte de réponses, de même que les rayons pléthoriques consacrés au développement personnel.
En d'autres termes, à trop chercher le bonheur et la réalisation de soi sans connaître les bonnes références, le risque est grand de s'égarer dans des actions vaines et dispendieuses (en temps, énergie, argent, etc...) et de confondre illusions et réalités, ou encore vérités et erreurs, comme on va le voir.

En premier lieu, dans les (pseudo)théories en question, le bonheur est quasiment toujours dépouillé de son statut de thème philosophique, ceci n'étant pas une moindre difficulté.

comment ne pas donner de leçons à autrui au nom de nos propres aveuglements

Autrement dit, la nécessité de faire simple pour être crédible et accessible au plus grand nombre, aboutit souvent dans ces cas à une coquille vide, c'est-à-dire à un concept inconsistant.
Par suite, les recettes proposées sont souvent déconnectées des réalités, précisément parce que face à la complexité du Réel, il n'y a pas de recettes universelles ou toutes prêtes, ce que les techno-scientistes semblent ignorer.
Ainsi, les définitions du bonheur - souvent floues et implicites - d'auteurs se voulant être des éclaireurs, occultent l'extrême diversité des représentations individuelles et collectives de celui-ci.
A cet égard, par exemple, on pourra se demander ce qu'il y a de commun entre le bonheur vu par un indien Zoé et le bonheur vu par un New-Yorkais.
De même, on réfléchira utilement sur les valeurs personnelles et sociales très différentes, autrement dit sur les idéaux politiques (rapports sociaux de forces et de pouvoir) opposant entre eux les individus-citoyens d'une société ou différents groupes sociaux.
On entreverra alors sans doute mieux pourquoi il est bluffant de confondre philosophie et science, recherche d'un mieux-être ou accomplissement personnel et gestion techno-scientiste de soi.

En d'autres termes, pour les besoins de leurs disciplines, les technocrates du bonheur transposent un concept d'un champ de connaissance dans un autre, sans interroger la pertinence de cette opération.
Le Bonheur est ainsi posé a priori comme un fait tangible et un but atteignable par chacun(e), toutes choses dont l'évidence supposée ne saurait échapper à personne, selon ces auteurs.
En outre, lorsqu'on aborde  les détails des ouvrages en question, mutatis mutandis, on s'aperçoit que le Bonheur est souvent confondu, tantôt avec la satisfaction d'un désir ou d'un besoin, tantôt avec une attitude optimiste, tantôt avec le fait de positiver, tantôt avec celui de se sentir bien, etc... toutes définitions partielles et superficielles laissant le lecteur cultivé sur sa faim... et sur sa fin.
L'ambigüité du vocable "bonheur" sert ainsi à tout dire et à ne rien dire, car on peut jouer sur le sens du mot, à défaut d'une véritable réflexion n'étant pas l'objet des ouvrages en question.

Au lieu de cela, tout se passe souvent comme si des évènements, attitudes, comportements ou ressentis ponctuels pouvaient être confondus avec l'état idéal de Bonheur recherché par chacun(e), supposant quant à lui une stabilité, une permanence, et notamment l'atteinte d'idéaux dans les domaines du travail, de l'amour et des relations sociales, principaux domaines de réalisation de soi et par conséquent de bonheur, potentiel ou réel.

En d'autres termes, les mots bonheur, plaisir, satisfaction, joie, gaité, contentement, etc... sont souvent considérés comme synonymes ou interchangeables, ceci n'étant pas le cas en réalité, que ce soit en théorie ou dans les faits, sauf à offenser les subtilités de la langue française, et à tout mélanger pour ainsi dire.
En effet, le sens des mots devrait être essentiel et par conséquent précisé dans des ouvrages prétendant traiter du bonheur et servir de guides pour atteindre celui-ci. A défaut, les approches en question laissent le lecteur dubitatif quant à leur validité et aux visées réelles de leurs auteurs.

En outre, il ressort de ces théories que si vous n'avez jamais perçu cette (pseudo)évidence de pouvoir être heureux(-se) par vos seuls moyens et capacités, ceci étant toujours sous-entendu, si elle ne vous a pas sauté aux yeux pour ainsi dire, c'est que vous avez des problèmes que le maitre à penser va vous aider à résoudre.
Ainsi, par exemple, certains auteurs intitulent un livre "Vouloir, c'est Pouvoir", assénant ainsi des contre-vérités avec une conviction n'ayant d'égale que leur inconscience, ignorance ou mauvaise foi, une condition nécessaire n'étant en aucun cas suffisante, comme on le sait en principe.
D'autres emploient des formules arbitraires du genre : "il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions", vous infligeant ainsi une violence symbolique dans le but d'établir une emprise, la plupart du temps.
D'où le malaise pouvant s'emparer de vous car jusque là, tout en ne vous estimant pas particulièrement heureux(se), voire pas heureux(se) du tout, vous ne pensiez pas être plus sot(-te) ou inconscient(e) que la moyenne, pour le dire dans ces termes.
Qu'est-ce donc à dire ?

En réalité, seul le simplisme outrancier de ces "théories" est évident, comme le processus d'acculturation dans lequel elles entrainent leurs victimes.
Du fait que ces patapsychologies ne définissent pas le concept de bonheur, on est souvent dans la confusion ou plus légèrement, dans du bricolage.
En effet, déconstruire un concept avant d'argumenter à son propos, est un préalable indispensable en principe, dans une démarche intellectuelle et scientifique.
Cette déconstruction permet notamment de ne pas prendre un mot pour un autre, de ne pas prendre les mots pour les choses, et de ne pas tomber dans la pensée magique ou encore dans la toute-puissance infantile.

Plus concrètement, on ne peut pas laisser entendre que "le bonheur c'est le bonheur" - tautologiquement- et proposer une compilation de recettes pour atteindre un état non défini, sauf à tomber dans l'absurde là où il est question de donner du sens.
Traiter du Bonheur suppose en effet de contextualiser le sujet, c'est-à-dire de faire état de ses sources et corrélats.
En d'autres termes, ne pas tenir compte de l'historisation d'un concept et de son champ sémantique, c'est grandement méconnaitre le sujet qu'on ambitionne de traiter. C'est aussi faire insulte à la culture et au savoir dont on se prétend détenteur.

Tout cela étant, la déconstruction en question n'étant pas le propos de cet article, on retiendra en résumé qu'entre le signifiant bonheur et ses innombrables signifiés, il n'y a souvent pas de commune mesure.
En d'autres termes, on remarquera que plus le prêt-à-penser sur le Bonheur a le vent en poupe, plus le Bonheur quant à lui - ou du moins ce qu'il s'agirait de savoir à ce sujet -  s'éloigne...

Enfin, en réponse à la propagande massive des marchands de bonheur, on avancera les assertions suivantes :
- Si la culture n'était pas opposée à la nature, au point que chaque conquête culturelle élève l'humain au dessus de cette dernière, mais que cela a un prix en termes de renoncement à des satisfactions simples et rapides ou encore immédiates,
- Si les principes de plaisir et de réalité n'étaient pas fondamentalement opposés,
- Si chacun(e) d'entre nous n'était pas aux prises avec des contradictions extérieures comme avec ses propres divisions,
- Si le vivre ensemble et la nécessité de travailler n'exigeaient pas la répression de certains comportements, mais encore leur sublimation,
- Si la névrose autrement dit l'existence de motions affectives positives mais aussi négatives n'était pas le lot commun de l'humanité,
- Si la volonté de maitrise et de pouvoir ne généraient pas inévitablement des oppositions et autres conflits d'intérêts (ceci expliquant cela, voir ligne précédente),
- Enfin, si l'idéal n'était pas à distinguer en permanence de la réalité, tout en étant souvent très différent pour chacun(e),
etc...
Alors sans doute le bonheur ferait partie de ces évidences que chacun(e) d'entre nous rêve d'avoir à sa portée, et dont quelques recettes bien choisies nous délivreraient les clés.

Françoise Zannier, Docteur en Psychologie intégrative - Psychologue Psychothérapeute Superviseur Coach

PLAN DU SITE PSYCHOLOGUE--PARIS.FR

Accueil psychologue--paris.frCoaching et PsychothérapieTexteslocalisation et Accès au Cabinet
Questions fréquentes sur les psys et la psyPsychologue Clinicien : Quid ?Localiser le Cabinet
Services pour Professionnels et ParticuliersConceptions et Méthode intégrative en PsychologieL'activité du Psychologue ClinicienPsychologue Paris 1er Arrdt (75001)
Informations professionnellesChamps d'applications de la Psychologie IntégrativeLa Formation des psychothérapeutes cognitivistesPsychologue Paris 2e Arrdt (75002)
CoachingSites et BibliographieEclectisme et Intégration en PsychothérapiePsychologue Paris 3e Arrdt (75003)
Développement personnelEnquête sur les Traitements PsyPsychothérapie et PsychothérapeutePsychologue Paris 4e Arrdt (75004)
PsychothérapieNuméros Utiles et d'UrgenceLe Renouveau Phénoménologique en PsychiatriePsychologue Paris 5e Arrdt (75005)
Prévention des risques professionnelsCode de DéontologieRetour vers le phénotype - Les gènes existent-ils ?Psychologue Paris 6e Arrdt (75006)
SupervisionRésumé de ThèsePsychologue Paris 7e Arrdt (75007)
Affirmation de soiActualités Coaching et PsychothérapieRésumé Présentation de ThèsePsychologue Paris 8e Arrdt (75008)
Consultations psy en ligneFil d'Actualités de la PsychologieExtrait de ThèsePsychologue Paris 9e Arrdt (75009)
Questions/Réponses psy en ligneFormation Professionnelle et Droit de SavoirThèse sur la Psychothérapie IntégrativePsychologue Paris 10e Arrdt (75010)
Formulaire en LigneLa Formation des PsychothérapeutesConsidérations sur la guerre et sur la mort - FreudPsychologue Paris 11e Arrdt (75011)
CV expressMéthodes Quantitatives en PsychothérapieVaincre l'Anorexie et d'autres TAPsychologue Paris 12e Arrdt (75012)
La Psychologie entre Raisons et PassionsRemarques sur le Rapport INSERM 2004Psychologue Paris 13e Arrdt (75013)
Référencement et LiensAutisme et PsychanalyseProuver à tout prix l'efficacité des psychothérapiesPsychologue Paris 14e Arrdt (75014)
liens Le Marché du PsychospirituelInformations sur le CPFPsychologue Paris 15e Arrdt (75015)
liens 2PNL et autres pata-théoriesCadre règlementaire des risques professionnelsPsychologue Paris 16e Arrdt (75016)
Le Neuro-Coaching : nouvelle science ou imposture ?Autisme et autres TED : Etat des ConnaissancesPsychologue Paris 17e Arrdt (75017)
PartenairesSectes : où commencent et où s'arrêtent-elles ?Décret sur le titre de PsychothérapeutePsychologue Paris 18e Arrdt (75018)
Formation PhotoshopPsychologie positive : une nouvelle idéologieGuide Santé et Dérives sectaires - MiviludesPsychologue Paris 19e Arrdt (75019)
Formation SketchUpRéflexion sur le ManagementAction on climate changePsychologue Paris 20e Arrdt (75020)
Le Bonheur existe-t-il ?Lettre au Président
La conscience aux confins du matériel et du spirituelLa PNL selon ses formateurs
Du Scientisme en Psychologie et PsychanalyseLe Neuro-Coaching
Eloge de la confrontationIntervention Commission des Affaires Culturelles
Médiation : La grande illusionL'Amour expliqué
Pour un Revenu de Base
Dépression : troubles de l'esprit ou du cerveau ?

Psychologue Paris sur Google Maps

Psychologue Paris - Françoise Zannier - Dr en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur - 12 rue d'Aligre - Paris - 75012 -
Tél. 09.81.62.89.40
- Fax 09.81.70.15.20 -
Copyright (c) 2012 - Tous droits réservés par Psychologue Paris